ANATOMIE DE LA FAUSSE PANDÉMIE ET BUT FINAL

DEUX VIDÉOS À VISIONNER…

1) Les vaccins Pfizer, AstraZeneca, Moderna et Janseen & Janssen contiennent de l’oxyde de graphène à 99.99103%. Le graphène est un produit chimique industriel toxique et mortel. 

VIDÉO https://odysee.com/@D%C3%A9NONCIATIONS:2/URGENT–Antidote-au-vaccin-Arn:3?, publié le 04 juillet 2021.

Un des termes utilisés : glutathion

Liens

La Quinta Columna https://www.laquintacolumna.net/

Le «gouvernement» australien qualifie le vaccin SARS COV2 = «vaccin» Covid-19 de POISON : voir https://www.bitchute.com/video/8KVo70d2XJpY/ :

Pour l’Australie, le vaccin SARS COV 2 dit Covid-19 est un POISON

Le covid19 n’est qu’un effet collatéral de cette nanotechnologie dans l’organisme (vu dans la vidéo).


2) Vidéo donnant plus de détails : https://ncrenegade.com/breaking-discovery-the-actual-contents-inside-pfizer-vials-exposed/ 

Traduction and transcription de la vidéo de CR Renegade :

Stew Peters : Bienvenue dans l’émission de Stew Peters ; vous pouvez visiter Cortez Wealth Management à tout moment. Bien sûr, l’émission Stew Peters, propulsée par Cortez Wealth Management, est en lien avec un producteur indépendant, patriote et croyant. Visitez Cortez Wealth Management sur https://www.cortezwm.com/.

Les conversations continuent autour de cette injection qui est faussement qualifiée de vaccin. Bien sûr, vous avez entendu Ann Vandersteel donner son opinion sur les raisons pour lesquelles le président Trump continue de vanter ces vaccins. C’est une énorme préoccupation pour moi. Nous allons continuer à nous attaquer à cela. De plus en plus d’inquiétudes surgissent à chaque minute. Je suis inondé de courriels de gens d’universités, de centres médicaux, de cliniques et, dans un certain cas, un médecin a ordonné à toutes les futures mères nouvellement enceintes de recevoir l’inoculation. Nous allons approfondir cela et, bien sûr, le Dr Jane Ruby est en train de tout examiner. Elle nous rejoint maintenant.

(À Jane Ruby) : Vous avez découvert quelque chose, vous avez prêté attention aux chercheurs espagnols. Nous avons parlé de l’oxyde de graphène, mais vous êtes maintenant ici disposée et prête à dire que c’est une preuve à 100% qu’il ne s’agit que d’un empoisonnement de masse, d’un meurtre de masse, d’un génocide.

Rapport d’intérim

Jane Ruby : Je ne dirai pas que c’est une preuve à 100% car les chercheurs eux-mêmes sont conscients de leurs limites. Mais permettez-moi de dire ceci : nous avons maintenant la version traduite en anglais — elle a été vérifiée par un certain nombre de sources que c’est la traduction la plus proche que nous puissions obtenir — et je l’ai parcourue. J’ai basé ma carrière sur la lecture d’articles scientifiques, d’études, d’analyses intermédiaires, des choses de ce genre dans le développement de médicaments pharmaceutiques, et je veux vous dire que je suis très très inquiète — et tout le monde a intérêt à se sentir concerné aussi. Si ces chercheurs vont jusqu’au bout — et je pense qu’ils le feront avec les 100 autres flacons dont ils ont déjà terminé l’analyse ; ils n’ont tout simplement pas encore rassemblé l’intégralité du rapport — de leur rapport préliminaire, leur groupe s’appelle La Quinta Columna (le Cinquième colonne), ils sont associés à l’Université d’Almeria, mais ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils ont obtenu une fiole Pfizer, ils ont quelqu’un dans les forces de l’ordre qui est prêt à se manifester et à vérifier la chaîne de contrôle. C’était une fiole scellée avec des marques Pfizer dessus et un numéro de lot. Je vais vous le lire. Il avait une date d’expiration d’août 2021. Ils ont suivi les instructions pour la diluer de manière appropriée en six doses. Et, Stew, voici l’information choquante.

Quand ils l’ont examinée, et vous avez déjà entendu dire qu’ils l’ont examinée au microscope ordinaire et au microscope électronique et ils sont obtenu ces images très laides de ces bulbes de maillage noir entrelacé. Voici le rapport de ce qu’ils ont trouvé dans chaque dose de ces fioles. CHAQUE DOSE, Stew ! La quantité d’ARN (elle contenait du matériel ARN) était pour chaque dose — ne vous inquiétez pas des mesures, des unités de mesure parce que c’est le ratio qui est important — de six nanogrammes par ul d’ARN… Savez-vous combien il y avait d’oxyde de graphène ? 747 nanogrammes. Faites le calcul, mes amis. Il s’agit d’un pourcentage de 99,99103% ! C’est pratiquement 99,99% d’oxyde de graphène. Et laissez-moi partager cela avec vous. Il y a une étude sur laquelle je veux attirer l’attention de chacun — je l’ai donnée à vos producteurs, Stew — le titre est Toxicité des nanoparticules de la famille du graphène : un examen général des origines et des mécanismes et dans cet article, et c’est vraiment très préoccupant, il est indiqué — je vous ai donné une image qui est très complexe , regardez, mais elle est en fait simpliste : crest une représentation de ce que produit ce graphène se dépose que les chercheurs ont trouvé dans le flacon de Pfizer. Lorsqu’il pénètre dans votre système et lorsqu’il commence à pénétrer dans vos cellules — il a une nanoparticule lipidique qui lui permet de glisser dans vos cellules — vous obtenez un stress oxydatif. Vous savez à quel point vous êtes inquiets s’agissant de prendre vos pilules d’anti-oxydants ? Eh bien, c’est le stress oxydatif contre lequel vous les prenez pour vous protéger. Il détruit littéralement tout à l’intérieur de la cellule. Il fait exploser les mitochondries ; il crée une situation dans laquelle votre corps est sur une alarme, comme un camion de pompiers en alarme, et une inflammation de type cyto, de type chimio. Cette tempête inflammatoire incroyablement violente, si je puis dire, arrive et elle a une affinité particulière pour créer une inflammation aiguë des poumons. Elle crée une tempête inflammatoire dans le tissu cardiaque et dans le tissu cérébral. Stew, ça va être directement lié aux accidents vasculaires cérébraux et aux crises cardiaques et pourtant on l’administre aux femmes enceintes et aux bébés !! C’est vraiment quelque chose auquel tout le monde doit commencer à prêter attention.

Stew Peters : OK, j’ai une question. Je ne suis qu’un profane ici, vous êtes l’expert. L’oxyde de graphène, est-ce un poison ?

Jane Ruby : C’est très certainement un poison.

Stew Peters : Les chercheurs espagnols ont découvert que plus de 99% du vaccin Pfizer est de l’oxyde de graphène, n’est-ce pas ?

Jane Ruby : C‘est exact. Stew, il n’y a pas d’autre raison de sa présence, sauf pour assassiner des gens.

Stew Peters : OK, alors revenons en arrière… Je ne suis pas avocat mais je vais vous infliger un contre-interrogatoire. Revenons à ma question d’ouverture : vous êtes ici pour dire définitivement qu’il s’agit d’un empoisonnement de masse, mais vous dites « non, je ne peux pas dire que c’est une preuve », quelle est donc votre hésitation ?

Jane Ruby : Excellente question. Mon hésitation est juste les limitations générales. Tous les bons chercheurs énumèrent à la fin de leurs analyses, une liste de limites. Ces chercheurs sont très professionnels. Les limitations sont : ils veulent pouvoir montrer une chaîne de contrôle plus stricte, ils prétendent qu’ils ont plus de 100 fioles supplémentaires — et donc, espérons-le, ils ont la chaîne de contrôle ; Ils utilisent une sorte d’approche de type spectroscopique dans ces microscopes électroniques, ce qui signifie qu’ils différencient l’utilisation de la lumière de la façon dont ils savent que la lumière se comporte par rapport à l’oxyde de graphène dans les publications industrielles. Ainsi, ils vont effectuer littéralement des centaines de tests supplémentaires sur cette fiole particulière pour s’assurer qu’ils obtiennent réellement une analyse chimique contenant 100 % d’oxyde de graphène.

À l’heure actuelle, on dirait que vous avez vu les photos (je vous les ai également fournies par l’intermédiaire de vos producteurs), vous avez vu ces photos, il y a trois photo côte à côte que j’ai fournies. Ce sont des agrandissements différents et elles sont comparées à un oxyde de graphène vérifié dans les publications industrielles. Donc, nous avons les images, mais les chercheurs veulent aller plus loin en nous montrant qu’elles sont chimiquement confirmées… que les représentations étaient la réalité. Donc, ils vont vérifier tout cela. Stew, si c’est vrai, si le reste des entreprises qui incitent à prendre ces injections — les quatre entreprises aux États-Unis — qui sont remplies à 99% de ce produit chimique industriel toxique, je ne sais plus quoi vous dire, mais tout le monde devrait tout arrêter maintenant. C’est vraiment dangereux.

Stew Peters : C’est horrible. J’ai des frissons en écoutant ça, je ne sais pas pourquoi les médias ne reprennent rien de tout cela. Je veux dire qu’ils font partie du complot d’assassinat. C’est ridicule, ils veulent injecter cela dans nos enfants, ils veulent mettre cet oxyde de graphène directement sur le [il s’arrête]… Laissez-moi vous poser une question : à part le meurtre prémédité, quelle pourrait être une motivation supplémentaire à injecter cet oxyde de graphène dans le corps d’une autre personne, dans son organisme ? Que font ces produits à part empoisonner et tuer des gens ?

Jane Ruby : La seule autre explication que j’ai pu trouver en tant que scientifique moi-même est qu’il s’agit d’une expérimentation mondiale de masse, sans divulguation et sans consentement parce qu’on n’a jamais été en mesure d’introduire cela chez les humains sur une base expérimentale. Aucun comité d’examen de sujets humains n’approuverait jamais un protocole contenant ce genre de substances. Cette étude que je viens de vous montrer, qui a été faite en 2016 sur la toxicité du graphène, a été largement utilisée chez les animaux et elle stipule que le résultat est lié à la quantité que utilisée… Mais, Stew, il n’y a pas d’autre raison d’avoir cette matière toxique qui compose 99% de l’injection. Si le rapport était inversé — avec 99% d’ARN, ce qui serait beaucoup trop d’ARN et peut-être 0,008% de l’oxyde de graphène, on pourrait dire « peut-être qu’il s’agit d’un traitement, mais quand même, il n’a jamais été utilisé chez l’homme, encore moins chez les bébés et les femmes enceintes »…

Stew Peters : OK, revenons au sujet de discussion des médias parce que c’est intéressant aussi. Je veux aborder cela. Donc, quand tout cela a commencé, quand ils ont déployé ce machin pour la première fois, ils l’ont d’abord approuvé pour une utilisation d’urgence, n’est-ce pas ? Euh, « autorisé », je ne devrais pas dire « approuvé », Oubliez ça, ce n’est pas approuvé ! Quand ils l’ont autorisé pour une utilisation d’urgence ; l’efficacité et toutes ces autres qualités étaient diffusées partout. Faux, mensonges, mensonges complets. Ils ont dit que cette injection éliminait le coronavirus connu sous le nom de Covid19 avec un taux de réussite de 98,6%… ; comment peuvent-ils le prouver ? Était-ce un mensonge éhonté ? Est-ce qu’ils ont inventer ce chiffre arbitraire ? Est-ce documenté quelque part ? Est-ce que cette injection supprime ou combat vraiment le virus SARS COV2 ?

Jane Ruby : Stew, je reviens au début : le test PCR est une fraude perpétrée par Christian Drosden et Alfred Lunt. Le coronavirus SARS Cov 2 n’a jamais été isolé. Ses séquences protéiques n’ont jamais été démontrées ou validées. Personne ne peut nous prouver qu’elles ont réellement existé. Est-ce que quelque chose existait l’année dernière ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui flotte dans l’air maintenant, une grippe ou plein de versions différentes du rhume ? Oui, oui et oui. Mais personne n’a jamais prouvé ni montré un isolat, vérifié un isolat du virus SARS COV 2. C’est la première chose. Et je veux ajouter encore une chose : ces chercheurs espagnols de ce groupe ont dit que lorsque vous regardez les différents symptômes du SRAS — que ce soit le SRAS COV2 de l’année dernière, ou quelques cas résiduels d’aujourd’hui — ce sont tous des symptômes qui seraient également causés par un excès d’oxyde de graphène dans le corps. La tempête dans les poumons… Si vous inhalez… ces sociétés sont en train d’élaborer en ce moment même une préparation en version inhalée de ce « vaccin » ; que Dieu nous vienne en aide, Stew, car elle est encore plus puissante : elle va directement dans les poumons et crée immédiatement une tempête pulmonaire de pneumonie. Et on verra si elle obtient l’autorisation d’utilisation d’urgence, on va commencer à voir des pneumonies respiratoires éclair et des décès rapides.

Stew Peters : Et personne ne l’associera ou ne la liera à ce vaccin. Personne dans les médias grand public, personne dans la gauche libérale, personne ne reconnaîtra « Mon Dieu, regardez ça, regardez ces maladies respiratoires ! » C’est fou ! C’est un tort absolu. Vous avez dit qu’il n’y avait pas de comité… J’oublie ce que vous avez dit exactement qui aurait autorisé cela si l’information sur l’oxyde de graphène était largement diffusée… Qu’avez-vous dit exactement ?

Jane Ruby : Depuis les procès de Nuremberg, on ne peut plus expérimenter sur des êtres humains quel que soit le médicament, on ne peut pas le faire sans l’approbation du comité d’examen des sujets humains. C’est un conseil indépendant qui approuve le protocole et le consentement éclairé — et personne n’a de véritable consentement éclairé s’agissant de ces injections.

Stew Peters : C’est ce que j’allais vous demander. Donc, cette commission d’examen indépendante, quelle qu’elle soit, n’en a probablement aucune idée parce qu’elle ne sait pas ce que contiennent ces injections dans la mesure où personne ne le sait. Est-il possible que Pfizer, Moderna, Janssen & Janssen, AstraZeneca, toutes ces sociétés qui transmettent toutes ces fioles à toutes ces pharmacies et dont certaines pharmacies nous montrent que leurs notices sont vierges et que personne ne sait ce que contiennent les injections… Il est impossible d’obtenir un consentement éclairé approprié car nul ne connaît le contenu. Personne ne sait quels sont les effets secondaires potentiels car elles seraient toutes répertoriées sur la notice, mais la page est laissée intentionnellement vide. Est-il possible que personne d’autre que le fabricant ne sache ce que contient vraiment cette mixture ? Et est-il possible que le fabricant ait été dirigé par Anthony Fauci et Bill Gates quant à la forme exacte qu’ils lui permettent d’utiliser pour créer ce produit, car le Dr John McGreevy a indiqué que ces gens tentent intentionnellement de NOUS TUER, ils tentent de NOUS ASSASSINER. Ils ont la technologie et la recette du désastre, et ils imposent intentionnellement cela au peuple américain pour diminuer le troupeau et contrôler la population, pour rendre les hommes stériles, pour rendre les femmes infertiles ?

Jane Ruby : Oui. Il y a aussi des informations qui arrivent. Nous allons en voir de plus en plus et parler davantage du fait que lorsque vous injecter dans votre corps suffisamment d’oxyde de graphène, avec la chaleur de votre corps et s’il est oxygéné ou s’il attire l’oxygène à lui, il peut être manipulé et votre corps peut être affecté par les vibrations du réseau 5G [NdT ondes de fréquences] — je ne suis pas un expert en électricité — qui ne sont même pas encore complètement configuréet déployé autant que l’on puisse voir, et il y a donc beaucoup d’inquiétude à ce sujet. À ce stade, il ne s’agirait que des personnes résiduelles qui ne sont pas décédées de leur maladie pulmonaire ou cardiaque à cause de cet excès de produit chimique toxique. Alors restez à l’écoute.

Stew Peters : J’ai des heures de questions à vous poser mais vous savez comment se passe ces émissions de télé-radio…

Jane Ruby : Ne prenez pas l’injection ; attendez.

Stew Peters : Attendez, absolument. Vous avez inventé le hashtag qui semble faire son chemin. J’espère que les gens tiendront compte de ce conseil. Dr Jane Ruby est économiste internationale de la santé et chercheuse pharmaceutique depuis 20 ans. Vous pouvez la trouver sur http://drjaneruby.com/. Soit dit en passant, si vous avez des questions pour elle, ou si vous avez des conseils ou des témoignages, ou si vous voulez être lanceur d’alerte, vous pouvez faire confiance au Dr Jane. Vous pouvez la joindre par son courriel privé et crypté : drjaneruby@protonmail.com.

Traduit de l’anglais par BibiCabaya (07 juillet 2021) — traduction rapide et donc un peu bâclée par manque de temps : j’ai plein de trucs à faire !! (Mais au moins, vous êtes informés si vous ne parlez pas l’anglais)

Source : NC Renegade https://ncrenegade.com/breaking-discovery-the-actual-contents-inside-pfizer-vials-exposed/

Partagé par Before It’s News https://beforeitsnews.com/

*

*

*

*

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.