DISTANCIATION JURIDIQUE

Identité

Depuis quelque temps, on nous bassine avec la «distanciation sociale», laquelle n’a pour but que de faciliter la reconnaissance faciale et n’a rien à voir avec une quelconque protection sanitaire… Mais la SEULE distanciation que nous DEVONS opérer est la distanciation juridique.

Renverser le gouvernement ne me semble pas possible à ce stade, mais je pense qu’il est tout à fait possible de le neutraliser en nous distançant de lui sur le plan juridique, et cela ne peut se faire qu’au niveau individuel.

Individuellement, ce que nous pouvons faire c’est de dénoncer la «personnalité juridique» qu’on nous a collée au cul dès notre naissance et qui nous pourrit la vie en nous asservissant au système et aux agences du système (collectivement nommés La Matrice). Cette personne juridique est dénuée de vie et elle est juridiquement incapable. C’est aussi la propriété de la société gouvernementale. En outre, le fait d’endosser cette personnalité/personne nous rend aussi juridiquement incapable qu’elle et permet aux agents de la Matrice de nous détrousser (impôts, taxes) mais, pire encore, de nous emprisonner pour des «crimes» sans victimes.

Le but de cette entité juridique, donc fictive, est de nous mettre à la merci du système et c’est la raison pour laquelle on peut nous imposer de prendre un avocat pour nous «représenter» (incapacité) dans certains cas, de voler notre bien (saisie hypothécaire, par exemple, ou saisie sur compte bancaire) et de nous faire toutes sortes de misères car en nous associant à cette «personne», la Matrice entend nous traiter comme elle. Et si nous croyons et agissons comme si elle était nous, nous offrons le flanc à la société gouvernementale pour nous traiter comme des moutons à tondre et équarrir. Et c’est généralement ce qu’elle fait, et même littéralement !

Je me déplace avec des «documents de reconnaissance» que j’ai élaborés moi-même. Ce ne sont pas des «papiers d’identité» car l’Humanité n’a pas d’identité, l’Humanité est une NATURE. Nous sommes créés à l’image du Dieu Vivant (ce n’est pas une «identité», c’est une nature !), nous sommes des Hommes et des Femmes doués de l’Âme Éternelle, parcelle du Créateur Primordial en chacun de nous, et nous sommes domiciliés dans notre corps de chair.

Si on vous demande vos «papiers d’identité», vous pouvez répondre à l’officier très justement ;

«JE SUIS ESSENCE ABSOLUE INCARNÉE, LA PRÉSENCE JE SUIS [1] DANS LE CORPS PHYSIQUE. JE SUIS CRÉÉ(E) PAR LE CRÉATEUR PRIMORDIAL DE TOUT CE QUI EST ET DOMICILIÉ(E) DANS MON CORPS DE CHAIR. JE SUIS UN HOMME / UNE FEMME VIVANT(E) ET NON UNE ENTITÉ JURIDIQUE FICTIVE, UNE RAISON SOCIALE OU UNE ENTITÉ COMMERCIALE CRÉÉE PAR L’ÉTAT.»

Vous n’avez plus RIEN à ajouter sur la question de votre nature car tout est dit. S’il insiste pour «voir» vos papiers, ayez toujours sur vous votre document de reconnaissance (qui est de la taille d’une carte bancaire) dont voici un exemple :

RECTO

Carte doc reconnaissance recto

VERSO

Carte doc reconnaissance verso

Ayez aussi cette carte d’information sur certaines des principales sociétés privées qui entendent nous asservir de façon à pouvoir utiliser cette information pour vous défendre si besoin est :

CARTE D’INFOS

Carte d'infos DUNS

Sachez que POLICE NATIONALE est une société privée et si vous n’avez pas de contrat valide avec cette société, vous n’êtes pas tenus de vous conformer aux desiderata des agents de police. Soyez courtois mais fermes.

Si vous êtes embarqué(e) contre votre gré et traîné(e) au commissariat, vous n’êtes pas obligé(e) de répondre aux questions posées. Vous pouvez vous contenter de dire «Je n’ai plus rien à déclarer» autant de fois que nécessaire, tel un disque rayé.

Si vous devez signer une «déposition» ou tout autre document, sachez que VOUS N’ÊTES PAS OBLIGÉ(E) DE SIGNER QUOI QUE CE SOIT. Toutefois, si vous êtes menacé(e) d’être gardé(e) à vue [2] alors que vous avez des choses à faire et ne souhaitez pas perdre votre temps, si ce document porte le nom de la personnalité juridique qu’on vous a collée au cul à votre naissance (et ce sera le cas), écrivez en travers du document :

« ERREUR SUR LA PERSONNE, CE N’EST PAS MOI
TOUS DROITS RÉSERVÉS • SANS PRÉJUDICE
PAS DE CONSENTEMENT = PAS DE CONTRAT
SIGNÉ SOUS LA CONTRAINTE ET/OU LA MENACE D’EMPRISONNEMENT [3]
[signez votre prénom uniquement] + DATE + HEURE
UNE FEMME / UNE HOMME VIVANT(E) »

C’est clair qu’ils n’iront pas loin avec ce document. Ils ne pourront strictement rien faire avec. Ils auront perdu leur temps et à l’avenir ils vous éviteront comme la peste : c’est ce que vous voulez. N’oubliez pas que les policiers sont des officiers des «forces de l’ordre» et l’ordre qu’ils appliquent et font respecter c’est L’ORDRE DE LA MATRICE, précisément ce que vous cherchez à éviter. L’ordre de la Matrice est fait de règles statutaires nommées «lois» et «règlement» qui relèvent de la juridiction maritime, une juridiction qui n’est pas faite pour l’Humanité mais pour les choses mortes et sans droits : les marchandises destinées au commerce. C’est ce qu’ils appliquent. L’application de cet ordre au moyen de ces règles statutaires leur rapporte de l’argent. Donc, ils feront tout ce qu’ils peuvent pour contracter avec vous et vous faire signer des documents (cela donne à leur hiérarchie accès à votre fiducie qui est bourrée de fric) [4].

Il faut que vous soyez convaincus de ne PAS être cette «personnalité juridique» car si vous doutez, vous ne pourrez pas vous défendre. Il faut que vous ayez bien compris que cette «personne» est un OUTIL que vous utilisez pour accéder à des services au sein de la Matrice et que la Matrice utilise contre vous. Vous n’avez aucune obligation à vous prendre pour cet outil. Quand vous utilisez un marteau, par exemple, pensez-vous être ce marteau ?

Dans notre société, tout est basée sur la personne juridique, c’est-à-dire le NOM ENREGISTRÉ (qui est la marque de la Bête), et ce nom figure sur des «papiers d’identité» qui comportent votre photo, ce qui est UNE FRAUDE ET UN CRIME contre vous, car vous n’êtes pas CE NOM, vous n’êtes pas cette personne. Mais la Matrice va plus loin aujourd’hui dans la fraude et le crime : maintenant, elle veut mettre votre ADN sur ces documents… et pire encore : elle veut mettre ces documents DANS VOTRE CORPS au moyen d’une puce RFID. C’est l’objectif des vaccins de Bill Gates. Le but est d’effacer votre Humanité d’essence divine pour la remplacer par une «personnalité juridique indélébile», c’est-à-dire pour vous transformer en robots.

J’aurai probablement l’occasion de revenir sur ce sujet.

Liens :

Monde Réel vs Monde Juridique
Comprendre nos droits et savoir qui nous sommes + Fiche d’information
Notification Publique
Les Lois et les Mots qui nous asservissent
Le Guide de l’Être Souverain
Le nom est une fausse identité
Enfants du Dieu Vivant

Partagez cette information sur vos réseaux sociaux en utilisant l’URL de cet article.


BONUS

Gardez ces informations toujours sur vous

Les cinq raisons pour lesquelles un policier peut vous demander «votre identité» (si vous ne tombez pas dans une au moins de ces catégories : REFUSEZ ! Il va de soi que si vous ne tombez pas dans une de ces catégories, il n’aura aucune raison de vous demander de le suivre au poste et s’il le fait quand même, REFUSEZ !) :

Carte - Code de procédure pénale – Article 78-2

Carte - Code pénal – Article 432-4

Carte - Code pénal – Article 122-4


NOTES :

1 JE SUIS est le Créateur Primordial de Tout Ce Qui Est en chacun de nous.

2 La garde à vue EST un emprisonnement.

3 Voir note 2.

4 J’ai surtout expliqué ce sujet entre 2014 et 2016. J’ai même pu être revenue sur cette question après ces dates. Il faut aller rechercher sur le blog et dans les archives.

*

*

*

*

*

*

5 commentaires

Les commentaires sont fermés.