SORTIR DE LA MATRICE

«Sortez du milieu d’elle, mon peuple ; afin que vous ne participiez pas à ses péchés, et que vous ne receviez pas de ses plaies»
R
évélation 18:4

*

Avertissement : cet article contenant des documents privés en deuxième partie, veuillez ne pas le publier ailleurs. Pour partager cette information, veuillez utiliser l’URL de l’article. Merci.

*

QU’EST-CE QUE LA SOUVERAINETÉ ?

Mon point de vue : c’est le droit inhérent et la prérogative d’un Homme ou d’une Femme de se gouverner lui-même ou elle-même. Il est évident que si chaque Homme et chaque Femme se gouverne, ils se gouverneront collectivement en tant que peuple, auquel cas on pourra dire que le peuple se gouverne. Je pars du principe que la souveraineté est essentiellement individuelle et que c’est un mensonge que d’avoir fait croire que cette souveraineté était l’apanage de la «nation»… alors que «nation» est un concept, une idée, et donc une fiction ! Encore un détournement, une inverSion… Dans la Bible, le terme «nation» désigne chaque Homme et chaque Femme sur terre, ce qui signifie que nous sommes les nations ! 

L’individu est l’élément de base de la société. Des individus qui se gouvernent créent des familles qui se gouvernent, des familles qui se gouvernent créent des communautés qui se gouvernent, des communautés qui se gouvernent créent des peuples qui se gouvernentTout part de l’individu. C’est pour cette raison qu’il est crucial que chaque individu connaisse la LOI DE DIEU et la pratique au quotidien, et n’accepte de n’être guidé et régi que par elle. La LOI DE DIEU est la juridiction terrestre dite loi de la terre. Il s’agit de la Loi Biblique (Bible de Genève, Bible version Roi Jacques /KJV) et aussi de la Common Law. Les Hommes et les Femmes de la Création ne sont soumis qu’à la LOI DE DIEU et non aux règles statutaires privées (frauduleusement nommées «lois») qui ne s’appliquent qu’aux employés (dans leur capacité publique) des sociétés privées qui prétendent être des États légitimes.

QU’EST-CE QU’UN GOUVERNEMENT DE FACTO ?

C’est un consortium de puissantes sociétés privées qui se fait frauduleusement passer pour un État légitime à l’insu du peuple. Ce consortium comprend : le Parlement, le gouvernement, les tribunaux et agences annexes tels les «services de police», ainsi que toutes les soi-disant «institutions étatiques» qui sont des filiales ou succursales de la maison-mère, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE, pour ce qui concerne ce territoire que nous occupons.

Rappelons que le territoire nommé France n’est pas le territoire de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE. Le «territoire» de cette entité se cantonne au 8è arrondissement de Paris, sans pour autant qu’elle ait aucune «autorité» sur la terre et les habitants de cet arrondissement. Tout comme Washington D.C. est le «territoire» de UNITED STATES, INC. (États-Unis SA) et la City de Londres le «territoire» de la Couronne la Couronne étant le cartel bancaire des Rothschild et non la «monarchie britannique», son valet.

Ces sociétés sont la propriété privée de tiers, ce qui signifie que RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE appartient à un tiers ou un groupe de gens et ce n’est pas Nous, le Peuple… Cette maison-mère est dirigée par un Conseil d’administration, généralement nommé «conseil des ministres» notez qu’un «ministre» est un officiant d’un culteLes propriétaires de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE sont liés à la Réserve Fédérale américaine, au FMI, à la Banque Mondiale, aux pseudo «familles royales» d’Europe ainsi qu’au Vatican, dans la mesure où les statuts de telles entreprises sont enregistrés au Vatican, comme le sont ceux de la plupart des sociétés se faisant passer pour des États, ce qu’elles ne sont pas. Le président de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE est le PDG de cette boîte qui appartient, à n’en pas douter, au cartel bancaire des Rothschild... C’est un employé, ce qui signifie qu’il a des patrons et, là encore, ce n’est pas Nous, le Peuple… Les parlementaires (de SÉNAT et d’ASSEMBLÉE NATIONALE) sont les employés de cette société. Ils œuvrent aux SEULS INTÉRÊTS DE LA SOCIÉTÉ «RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE».

Nous, les Hommes et les Femmes de la Création du Créateur, ne sommes pas concernés par cette société. Nous sommes L’AUTORITÉ CIVILE au-dessus de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE. Nous avons également L’AUTORITÉ SUR L’ARMÉE FRANÇAISE si elle a prêté serment de servir le peuple français. Par ailleurs, il est de LA RESPONSABILITÉ DE L’ARMÉE d’extraire les criminels et les traîtres qui prétendent gouverner la France, alors qu’en réalité ils ne gouvernent que leur société privée RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE et ne veillent qu’à ses intérêts, et de les mettre hors d’état de nuire (Mélenchon ne sera sûrement pas content de lire ça… 😃😃) car nous observons aujourd’hui que l’agenda de ces criminels est D’EXTERMINER LE PEUPLE DE FRANCE avec de faux vaccins qui sont de vraies armes de destruction massive tout en protégeant les fabricants de ces armes biochimiques dirigées contre nous par des contrats COMMERCIAUX d’immunité.

Cette société (en activité depuis 1947) nous utilise comme «ressources humaines». Or, le Créateur à créé les Hommes et les Femmes dans Sa Création, pas des «ressources humaines». «Ressource humaines» tient du vocabulaire COMMERCIAL (donc juridique = fictif). Nous ne sommes ni des «personnes» ni des marchandises (n’en déplaise à Sarkozy) que l’on peut échanger et monnayer à l’envi et au plus offrant. Toutefois, cette multinationale (comme d’autres) qui possède des filiales dans le monde entier, telles les ambassades (de véritables nids de vipères et d’espions) et autres pseudo institutions a établi les «personnalités juridiques», au début du siècle dernier, qui, appliquées aux êtres VIVANTS, permet de les traiter comme des choses sans droits et sans vie : des biens, des possessions, des marchandises.

VOUS N’ÊTES PAS une «personne juridique» ; IMPRÉGNEZ-VOUS DE CELA. Oui, la Matrice préfère que vous croyiez en être une car c’est bon pour ses affaires et sa soif de contrôle ! Vous êtes un Homme ou une Femme de la Création du Créateur Primordial de Tout Ce Qui Est. Vous êtes Essence Absolue Incarnée, une parcelle du Créateur dans une enveloppe de chair créée par Lui. Vous n’êtes ni une commodité, ni un bien, ni la propriété de quiconque. C’est votre «personne juridique» qui est la propriété intellectuelle de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE… pas vous !

Nous devons donc nous distancer à la fois de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE et de la «personne juridique» qui a été créée à notre naissance dans le but de nous garder sous contrôle et de nous manipuler. Pour cela, il n’est pas nécessaire de partir en guerre, ni de sortir les armes. Il suffit de dire NON. Dire NON relève de la non violence et de la NON COOPÉRATION. Il faut CESSER DE COOPÉRER avec la Matrice car en coopérant avec elle nous lui transmettons notre énergie et la renforçons. C’est avec notre énergie qu’elle nous combat et nous asservit. ( Voir les articles Distanciation Juridique et Distanciation Juridique II )

Il faut bien comprendre que les pseudo «autorités» n’en sont pas. Ce sont des gens qui travaillent au sein d’entreprises privées et font des affaires juteuses tout en cherchant à asservir les multitudes du Créateur dans le but de s’enrichir et d’accaparer et de contrôler le monde. Ces gens et ses entreprises n’ont AUCUN DROIT NI AUCUNE AUTORITÉ SUR NOUS, les Hommes et les Femmes de la Création ( voir L’erreur fondamentale des juristes et Nous ne tolérons plus les sociétés gouvernementales ). Ils l’ont pourtant fait croire en usant de violence, de coercition et de tous moyens de pression [1], et surtout d’un système monétaire et financier privé et basé sur la fraude et le crime qu’ils ont imposé et au moyen duquel ils contrôlent les Hommes et les Femmes de la Création en les appauvrissant par un échange d’«argent» sans valeur (du vent de banque) contre des richesses réelles et tangibles et contre notre temps de vie et notre énergie. Toutefois, les Hommes et les Femmes de la Création peuvent vivre SANS ARGENT s’ils s’organisent dans ce but comme l’a démontré Michael Tellinger avec son projet Une petite ville peut changer le monde. L’argent (la monnaie) est un moyen d’asservissement car il s’agit de monnaie privée et payante à usage public qui circule en dehors de tout contrôle du public, précisément, et qui crée de la dette en permanence, d’où la fumeuse «dette publique» qui est une arnaque monumentale dans la mesure où rien n’est prêté.

Le Créateur a tout donné d’utile dans Sa Création et l’argent n’y figure pas.

J’ajoute que RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE n’est pas et n’a jamais été propriétaire des terres de France ni aucune de ses filiales. Pourtant, comme elle cherche à se les approprier pour en faire COMMERCE, elle se croit autorisée à tuer des gens, comme dans les ZAD, par exemple, qui cherchent, naturellement et comme c’est leur droit, à s’établir sur des terres afin de vivre la vie qu’ils souhaitent en produisant leur subsistance [2] . La terre appartient aux Hommes et aux Femmes qui y vivent car la terre est celle du Créateur (et non un bien commercial de tierces parties juridiques, donc fictives) dont les Hommes et les Femmes de la Création sont les gardiens et les héritiers (voir Loin du bruit et de la fureur ?… ). La terre n’appartient à personne car elle est à tout le monde pour son usage personnel et non pour engranger des profits [3]. Chacun peut donc s’établir où bon lui semble sans avoir à payer un tribut à une quelconque entité juridique ou humaine surtout corrompue et criminelle.

NE PAS CONSENTIR, C’EST DIRE NON

«Convocation» au commissariat de police

C’est ce que j’ai répondu à POLICE NATIONALE (société privée) quand j’ai reçu une «convocation» pour une «audition libre (sans garde à vue)» avec force menace sous la forme d’informations sur une éventuelle défense (avocat, aide juridictionnelle…) provenant du commissariat de Choisy-le-Roi.

Je ne sais pas pourquoi ce «gardien de la paix» voulait m’auditionner et cela ne m’intéresse pas de le savoir. La seule chose qui m’intéresse c’est de ne pas «commettre l’adultère» [4] avec POLICE NATIONALE ou avec le système judiciaire de facto dans son ensemble. En effet, je ne désire ni n’accepte aucun contrat avec ces entités. POLICE NATIONALE fait partie du système judiciaire de facto qui est corrompu et criminel jusqu’à la moelle, et avec lequel je ne veux strictement pas avoir affaire.

*

01. Convocation #1 - reçu 07 avril 2021
01. Convocation #1 – reçu 07 avril 2021

*

Le 07 avril dernier, je reçois une «convocation» pour une audition prévue… ce même jour ! Je la sors de la boîte aux lettres vers 21H en rentrant chez moi alors que l’audition était prévue à 10H30… Donc j’y répond plus tard dans la soirée. C’est un «gardien de la paix» qui me l’envoie, donc je lui transmets ma réponse par courriel qui est composée de trois documents : un Avis d’Acceptation Conditionnelleune Ordonnance de Cesser et de S’abstenir et une Notification Amiable comportant un barème de prixLa Notification Amiable étant un document confidentiel et privé qui concerne la policière dans sa capacité privée, elle ne sera pas reproduite ici.

Le lendemain, 08 avril 2021, la policière me répond par courriel de façon très laconique en me proposant une autre date, le 13 avril, et en stipulant qu’il s’agit d’une «obligation judiciaire».

*

04. Convocation #2 - reçu 08 avril 2021
04. Convocation #2 – reçu 08 avril 2021

*

Ce qui est considéré comme «obligatoire» par la policière ne l’est pas nécessairement pour moi, mais je comprends qu’elle n’est pas familiarisée avec le sujet de la souveraineté et du consentement surtout si elle n’est pas lectrice de mon blog 😃😃 ! Donc, je lui réponds, ce même jour, en lui expliquant que je comprends sa position, mais que je reste sur la mienne, et insiste que je ne consens pas à être auditionnée et qu’un contrat est le seul instrument qui peut obliger à l’exécution.

*

05. Preuve de l’obligation (j’ai un peu mélangé le «nous» et le «je» 😃…)

*

Puis je me ravise et, bien que je viens de déclarer qu’il n’y aura pas d’autre communication de ma part (comme quoi il ne faut jamais parler trop vite 😃 !), je lui envoie un autre courriel pour qu’elle réalise que je vois clairement ce qu’elle fait s’agissant du règlement de sa boîte.

*

06. Infraction aux droits individuels

*

Toutefois, me doutant que mes arguments pourraient ne jamais quitter le bureau de cette policière en restant au fond d’un tiroir, j’écris directement au procureur afin qu’il prenne connaissance de mes arguments et de ma position car je sais que, généralement, les procureurs se basent uniquement sur ce que leur disent les policiers pour prendre leurs décisions… Il faut donc que le procureur soit conscient de ma position et de mes arguments et que ceux-ci ne soient pas mal «interprétés», voire ignorés, par la policière et ses collègues, le cas échéant. Et le meilleur moyen d’y parvenir est de lui transmettre moi-même mes arguments par pli recommandé.

Premièrement, je cherche le nom du procureur sur internet car je refuse de m’adresser à une FONCTION (= fiction). Ce n’est pas toujours facile de trouver les noms des gens, mais c’est encore possible. Deuxièmement, je m’adresse à la femme VIVANTE qui occupe ce poste ainsi qu’à sa «personne». Troisièmement, je remets quelques pendules à l’heure s’agissant de la formule conventionnelle utilisée. En effet, j’estime que la formule actuelle relève du contrôle mental dont le but est d’inciter à la soumission : « Monsieur/Madame le Procureur de la République près le Tribunal XXX de … »

  1. «Procureur» est une fonction ; dans le monde réel, on ne s’adresse pas à des fonctions, on s’adresse à des GENS !!!

  2. la formule «de la République» donne l’impression qu’il s’agirait d’une entité légitime et cache le fait qu’on a affaire à une société privée à but lucratif corrompue jusqu’à la moelle ;

  3. «près le tribunal» ne veut rien dire pour moi surtout quand on travaille DANS le tribunal, quand on opère AU SEIN du tribunal, quand on utilise les facilités et équipements DU tribunalqui est une entité juridique et société privée.

Tout cela participe du jargon destiné à nous embobiner et à nous jeter la poudre aux yeux, c’est-à-dire à nous manipuler et nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Ne pas nommer les choses ou mal les nommer nous maintient dans le mensonge, et le mensonge voile la vérité, il nous trompe. Ma formule reflète la réalité des faits et est SANS AMBIGUÏTÉ : je m’adresse à une FEMME VIVANTE et à sa personne juridique qui occupent une fonction au sein d’une société privée, en l’occurrence RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE, et travaillent au tribunal de Créteil.

Ma lettre au procureur qui est une Ordonnance de Cesser et de S’abstenir est accompagnée de deux pièces jointes, initialement transmises à la policière : l’Avis d’Acceptation Conditionnelle et l’Ordonnance de Cesser et de S’abstenir qui est différente de celle du procureur.

Llundi 12 avril 2021, j’envoie mon courrier à Laure Beccuau, procureuret transmets une copie au commissaire de police de Choisy-le-Roi par pli suiviCes deux courriers seront reçus par les destinataires le lendemain, 13 avril, selon le suivi postal sur internet.

*

09. Suivi recommandé procureur livré le 13 avril 2021

*

10. Suivi commissaire – livré le 13 avril 2021

*

Le mardi 13 avril 2021, je reçois dans la boîte aux lettres une deuxième «convocation» papier de la policière pour une audition le 26 avril 2021, ce qui indique qu’elle réalise n’avoir pas suivi son propre protocole et avoir enfreint le règlement de sa société, ce que je considère comme étant de la criminalité banalisée car la policière SAIT ce qu’elle doit faire mais elle ne le fait pas, quitte à enfreindre les droits des gens et à leur porter préjudice. Elle est consciente que bien planquée derrière cette puissante «institution» elle ne risque RIEN : ses «erreurs» (qui n’en sont pas) seront sans conséquences pour elle, mais lourdes de conséquences pour le quidam non averti et confiant «dans la justice de son pays»… Sauf que cette fumeuse «justice» n’est PAS celle du PAYS mais d’une boîte privée dont les intérêts sont diamétralement opposés à ceux des habitants.

11. Convocation #3 – reçu 13 avril 2021

*

Dès réception de la toute première «convocation», je savais que je ne pointerais jamais le bout de mon nez au commissariat car je n’accepte pas l’offre de contrat de la policière ni ne veux être impliquée de loin ou de près avec POLICE NATIONALE. D’une part, aller sur mes deux pieds et de moi-même au commissariat serait un CONSENTEMENT de ma part, et, d’autre part, je peine à voir la logique dans le fait d’aller au commissariat pour expliquer que je ne consens pas 😃😃 ! D’où ma lettre au procureur… car même si je ne suis pas physiquement présente, mes arguments doivent être connus et considérés.

Je ne me suis pas présentée à cette «convocation» comme j’en avais averti toutes les parties (policière, procureur et commissaire). Mais j’ai transmis à la policière, le 15 avril, une facture pour m’avoir relancée à deux reprises après qu’elle eut reçu ma Notification Amiable le 08 avril. Elle m’a répondu en me demandant de cesser de lui envoyer «des mails remplis de charabia»… et a ajouté : «Il serait plus judicieux de vous présenter directement au commissariat de Choisy-le-Roi», ce qui est une opinion et non plus une «convocation»…

12. Réponse d’Alexane Favier à ma relance (facture)

*

Cette opinion de la policière me porte à croire que mes arguments ont été reçus par le procureur, dans la mesure où ils tiennent la route. En effet, j’ai parfaitement clarifié (a) ma compréhension de la situation, (b) ma position vis-à-vis de ces entités privées et corrompues, ainsi que (c) ma NATURE de femme VIVANTE créée par le Créateur. Par conséquent, je crois qu’il serait difficile à ces gens agissant au sein de ces entités sauf à se comporter ouvertement en criminels, ce qui reste toujours possible… on les a vu à l’œuvre ! d’ignorer mes arguments et de continuer à me relancer et tenter de me contraindre. Toutefois, si une suite était donnée, je ne manquerais pas de vous en faire part dans la mesure du possible.

*

13. Ma réponse à Alexane Favier

*

Nous ne sommes pas soumis aux règles statutaires de ces sociétés privées. SANS CONTRAT, nous n’avons pas D’OBLIGATIONS envers elles.

*

TOUTE «OBLIGATION» EST PRÉSUMÉE.

RÉFUTONS LA PRÉSOMPTION !

Notes

1 Ils ont même fait croire qu’ils seraient dépositaires de la «violence légitime» !!! Aucune VIOLENCE n’est légitime, seule la FORCE DÉFENSIVE est légitime, y compris quand elle est létale.

2 Certains Zadistes ont été forcés (sous la pression et la menace) de signer des documents les engageant à transformer leurs projets de vie saine et naturelle en PROJETS COMMERCIAUX de façon à ce que la société RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE puisse ponctionner leurs revenus futurs = IMPÔTS = RACKET.

3 N’oublions pas que le commerce n’est PAS naturel à l’homme, c’est le partage qui l’est. L’économie commerciale crée des divisions dans la communauté des hommes car elle crée des «classes sociales» ainsi que la pauvreté.

*

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.