INTERPHONE CONNECTÉ : ATTENTION DANGER !

internetdesobjets28fr29

L’Internet des Objets (connectés) fait son entrée dans nos vie de façon insidieuse. Personne ne nous dit exactement ce dont il est question… Comme toujours, on nous avance des arguments tels que “cela vous simplifiera la vie”“plus besoin de faire ci et ça”, et “vous gagnerez du temps” et encore “vous serez davantage en sécurité… Or, nous savons que loin d’être plus en sécurité avec l’Intelligence Artificielle (AI) et l’Internet des Objets (IdO), nous serons, au contraire, sous une surveillance accrue et une dépendance totale du système, et plus aisément neutralisés par simple déconnexion. Nous risquons, en plus, de sérieux problèmes de santé, voire la mort par maladie lente et agonisante, par l’utilisation de fréquences extrêmement nocives liées à la 5G (mais également aux versions antérieures 4G, 3G, 2G…). J’ai posté, à ce sujet, l’Appel International demandant l’arrêt du déploiement de cette technologie mortifère sur Terre.

Un exemple : ma banque, La Banque Postale, a introduit fin 2016, sous prétexte de sécurité (c’est le mot magique : regardez tout ce qu’on nous fait subir sous couvert de “sécurité” !), un nouveau mode de règlement par lequel les achats par carte bancaire sur internet ne peuvent plus être effectués que par vérification au moyen de SMS via le téléphone portable, alors qu’il existait une méthode très sécurisée du numéro unique de carte bancaire obtenu par un petit logiciel sécurisé en ligne de la banque. Une fois que ce numéro unique et lié à votre carte bancaire a été utilisé, même s’il est récupéré sur internet personne ne peut plus l’utiliser. Si ça, ce n’est pas de la sécurité, alors je n’ai pas dû avoir compris le sens du mot… Mais c’était trop beau, justement, puisque avec ce dispositif : pas besoin de téléphone portable ! Donc, pas besoin d’être trop connecté… (juste la connexion internet). Donc, si comme moi, vous refusez d’être équipé un téléphone portable, vous n’êtes plus en mesure d’acheter sur internet (à moins de changer de banque, mais elles y viendront toutes fatalement… après tout, les banques sont le noyau du système). C’est pour cette raison que je n’ai plus pu payer le nom de domaine de mon blog bibicabaya.com et qu’il a été récupéré par un tiers.

Rappelez-vous de ce qui s’est passé en Grèce, au Portugal et en Espagne : les téléphones portables ont, paraît-il, joué un rôle dans les catastrophes qui se sont abattues sur la population, et des gens en sont morts… Le téléphone portable est un outil de contrôle et de mise à mort : il a été conçu pour cela, comme les antennes relais (cf. les travaux extraordinaires de Deborah Tavares de Stop The Crime, lien donné en fin d’article). Le fait que vous puissiez vous en servir pour communiquer et vous amuser n’est que l’appât utilisé pour que vous le portiez sur vous pratiquement 24H/24 et que vous en deveniez accros. Je ne veux pas de téléphone portable pour la simple raison que je ne veux pas être disponible 24H/24, 365 jours/an !!! Je dispose d’un répondeur automatique, et quand je ne suis pas chez moi, la solution consiste à me laisser un message que je consulte quand je l’ai décidé, si et quand j’en ai envie ! C’est MOI qui gère ma vie et non autrui. J’observe tristement que les gens sont totalement manipulés, et sont devenus les obligés de leur téléphone portable ! C’est le téléphone qui dicte ce qu’ils font à tout moment. C’est triste et horrible à la fois.

Mon bailleur VALOPHIS, premier parc locatif du Val de Marne, s’est lancé dans la pose d’interphones connectés ; en tant que grande entreprise, VALOPHIS fait partie du système. RIEN, absolument RIEN n’a filtré auprès des locataires quant à la nocivité de cette technologie que mine de rien on s’acharne à faire entrer chez vous, d’une manière ou d’une autre.  VALOPHIS m’a informée, il y a quelques jours, que ce dispositif serait installé dans mon immeuble. Si je me suis élevée contre le compteur communicant Linky et ses semblables (et contre “tout dispositif similaire”), ce n’est pas pour laisser entrer le loup dans la bergerie par ce moyen. Je connais des gens qui sont aussi locataires chez VALOPHIS et qui n’ont pas su que je leur rendais visite, au moment où je suis venue, parce qu’à ce moment-là ils avaient des problèmes de  téléphone ! Ils ne l’ont su qu’après, quand je les eus informés. En effet, avec ce dispositif, quand votre téléphone ne marche pas (pour des raisons que vous ne contrôlez pas nécessairement), la sonnerie de votre logement ne fonctionne pas non plus… Donc, si vous avez des problèmes avec votre fournisseur de téléphonie, vous ne pouvez plus recevoir chez vous : ni ami ou visiteur arrivant à l’improviste, ni livraison… rien. C’est le calme plat. Voyez comme le système cherche à nous affaiblir. Si vous avez un problème avec une des ces grandes entreprises, la première chose qui vous arrivera sera de vous retrouver ISOLÉ.

Voici le courrier que j’ai adressé à VALOPHIS HABITAT OFFICE PUBLIC DE L’HABITAT DU VAL DE MARNE (j’ai abrégé dans le texte 😉 !) en la personne de Fabienne Abécassis, directrice de l’Action Territoriale et du Renouvellement Urbain, avec copie à Abraham Johnson, président du groupe :


Fabienne Abécassis
c/o VALOPHIS HABITAT
Direction de l’Action Territoriale et du Renouvellement Urbain
9 Route de Choisy
CS 50079
94048 Créteil cedex

Mardi 29 janvier 2019
Réf. : ****
Lettre recommandée SAR #****

Objet : INTERPHONE CONNECTÉ

Madame Abécassis,

Je fais référence à un courrier de VALOPHIS reçu le 10 janvier 2019 au sujet du nouveau dispositif d’interphone que la direction de votre groupe a décidé de faire installer dans mon immeuble et, je présume, dans tout son parc.

Je comprends parfaitement le désir d’innovation de la société VALOPHIS et je suis moi-même ouverte aux innovations. Toutefois, s’agissant de ce dispositif particulier, je ne consens pas à ce qu’il soit installé chez moi ni, de préférence, dans mon immeuble. La raison étant que l’Internet des Objets fait l’objet d’une certaine surveillance de la part de gens bien intentionnés dans le monde, la plupart des scientifiques chevronnés, qui ont déjà alerté de la NOCIVITÉ de ce type de dispositif qui est bien plus DANGEREUX que le compteur communicant Linky — contre lequel je me suis élevée — en terme de rayonnement RF (radio-fréquences).

Bien que je n’aie aucune intention de dicter à VALOPHIS la direction à prendre s’agissant de ces dispositifs, je tiens à vous rappeler que je n’ai aucune obligation contractuelle ou légale d’accepter un dispositif qui est réputé nuire à la santé et à la vie : les preuves en ont été faites, et vous pouvez les consulter sur le site de l’Organisation des Nations Unis, entre autres, ou sur des sites français de protection du citoyen et de l’environnement1. Par conséquent, je vous informe formellement, par la présente, que je n’accepte pas ce nouvel interphone connecté dans mon logement et vous demande de maintenir le dispositif actuel pour ce qui me concerne, tout au moins, ou d’en trouver un autre qui soit sans danger et qui ne soit pas connecté à mon téléphone ou quoi que ce soit dans mon logement. En outre, j’interdis formellement à votre société et ses partenaires, mandataires et agents d’utiliser mon numéro de téléphone en relation avec ce dispositif.

D’autre part, et c’est à la fois anecdotique et important, j’ai souvent des problèmes de lignes téléphoniques — problèmes qui se situent en dehors de mon contrôle — donc à supposer que ce dispositif ait été installé chez moi, est-ce à dire que quand il y a des problèmes de lignes (ce qui est récurrent), les visiteurs venus me voir ne pourraient même pas me faire savoir qu’ils sont au pied de l’immeuble ? Vous voyez ? Trop de technologie met à mal le déroulement normal de l’existence, et je vous demande de prendre un temps pour réfléchir à cette question cruciale car il en va de l’avenir de l’Humanité. D’ailleurs, il ne m’a pas échappé que les beaux arbres du boulevard Stalingrad à Choisy-le-Roi ont été abattus (sous des prétextes probablement fallacieux) parce que les arbres empêchent la propagation de ces ondes novices… Aux États-Unis, par exemple, des dizaines de milliers d’arbres ont déjà été abattus dans ce but : permettre aux ondes de la 5G de se répandre partout. Le vivant est mis à mal pour le profit des entreprises et le contrôle de la population par ces dernières… Ceci n’est pas acceptable.

Pensez également aux nombreux torts qu’un tel dispositif causera à coup sûr, à moyen ou long terme, aux locataires de votre parc locatif, et gardez présent à l’esprit que vous et vos collègues êtes personnellement et collectivement responsables de vos décisions et des conséquences malheureuses que ces dernières pourraient produire sur autrui.

En parlant de contrôle de la population, l’Internet des Objets connectés, tout comme le compteur communicant Linky, permet de savoir TOUT et ABSOLUMENT TOUT ce que fait un individu à tout moment et en temps réel. Ce dispositif est non seulement dommageable pour la santé et la vie, mais il est également intrusif. Or, j’estime que ma vie est PRIVÉE, et qu’il n’appartient à quiconque d’utiliser mes expériences personnelles à des fins de contrôle ou de rentabilité. Voici d’ailleurs la définition de MA VIE PRIVÉE :

Ma “VIE PRIVÉE” est : LA PROPRE ET UNIQUE EXPÉRIENCE DE VIE DE MON ÊTRE VIVANT. Chaque expérience faite par mon être vivant est destinée à ma propre croissance et à mon propre développement. Elle N’EST PAS destinée aux entreprises dans le but d’en faire un profit ou de me contrôler. JE NE CONSENS PAS à ce que ces expériences qui font partie de mon expérience de vie unique et personnelle soient spécifiquement utilisées par d’autres entités — vivantes, synthétiques ou juridiques — d’une manière ou d’une autre, pour faire de l’argent ou pour me contrôler tout en dégradant, diminuant, et affectant mon être vivant de façon négative.

J’en profite pour vous rappeler que les droits des hommes et des femmes de cette Terre — droits naturels et imprescriptibles qui sont des dons de leur Créateur et non des privilèges accordés par l’État — sont garantis par un certain nombre de documents les reconnaissant et relevant du droit international auquel la France n’échappe pas. Je vous invite donc à les consulter afin d’apprécier ma position sur la question de votre proposition d’interphone connecté.

Meilleures salutations.

Avis aux commettants équivaut à avis aux exécutants et vice-versa

Copie :

Abraham Johnson c/o VALOPHIS HABITAT, présidence, Créteil (courrier simple).

TOUS DROITS RÉSERVÉS – SANS PRÉJUDICE


Je poste ce courrier ici pour tous ceux que cela pourrait aider ou inspirer. Je suis en train de faire campagne dans mon quartier pour alerter les gens à ce qu’est l’Internet des Objets connectés et des risques énormes que cela signifie pour leur santé et celle de leurs proches, mais également pour leur vie privée.

Je me dis toujours que ce genre de positionnement de ma part s’apparente au combat de David contre Goliath, le puissant géant… mais je me réconforte en pensant que, finalement, c’est David qui avait gagné 🙂 ! Cela me donne le courage de continuer quelle que soit l’issue finale. C’est aussi l’histoire du colibri…

J’encourage tous les locataires de VALOPHIS — ainsi que les locataires d’autres parcs locatifs ou même de propriétaires particuliers — à partager cette information et à mettre en place une stratégie globale de refus de ce dispositif dangereux et mouchard, comme cela a été fait avec les compteurs Linky-Gaspar-Aquarius.

NOTE : si vous êtes locataire chez VALOPHIS et que vous avez déjà donné votre accord en renvoyant le formulaire dûment rempli et signé pour l’installation de cet interphone, vous avez la possibilité et LE DROIT de retirer votre consentement à la lumière de cette nouvelle information qui ne vous avait pas été signalée par VALOPHIS en même temps que l’envoi de leur formulaire. Faites un courrier recommandé AR stipulant que vous ne consentez plus à ce que votre numéro de ligne téléphonique soit utilisée avec ce dispositif ni qu’il soit installé chez vous.

Lien :

Appel International pour l’arrêt de la 5G sur Terre et dans l’espace

Stop The Crime – original ; Stop The Crime – nouveau (anglais)

Internet des Objets = Contrôle + BIG DATA + rentabilité

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.