UN POUR TOUS ET TOUS POUR UN !

Mother arrested in park by cop
Sara Walton Brady, arrêtée dans un parc de l’Idaho alors qu’elle jouait avec ses enfants

Les gens entourent la maison du flic qui a arrêté une mère de l’Idaho dans un parc

Lorsqu’une mère en Idaho a été arrêtée pour avoir joué dans un parc avec ses enfants, les médias grand public se sont réjouis de la tyrannie et se sont assurés de la salir autant que possible en la traitant d’ «anti-vaccins». Mais les habitants de l’Idaho se sont réunis et ont entouré la maison du policier en signe de soutien à la liberté.

Les médias grand public, le gouvernement et les élitistes paniquent du fait qu’ils ne sont plus en mesure de contrôler le public. Cela se voit dans les tentatives de salir quiconque ne vit pas dans la peur ou les chercheurs isolés qui découvrent que la «narrative officielle» est une flopée de balivernes. Voici ce que le Huffington Post a dit à propos d’Ammon Bundy, qui a organisé la manifestation au domicile du flic tyrannique :

«C’est la dernière escalade du chef de milice dans sa tentative d’utiliser la pandémie covid-19 pour diffuser ses opinions extrémistes et anti-gouvernementales.» ~ Huffington Post

Ammon Bundy from Idaho
Ammon Bundy de l’Idaho

Le Huffington Post a reçu un mémo selon lequel beaucoup de gens se retournent rapidement contre le gouvernement et les médias à cause de cette arnaque du covid-19. Leurs tentatives de maintenir le public dans la peur de ceux qui se dressent contre le gouvernement sont risibles à ce stade. Rares sont ceux qui mordent à l’hameçon et nous assistons à la fin de la peur instillée par les médias traditionnels et du contrôle tyrannique du gouvernement sur nos vies.

«Une femme était dans un parc avec ses enfants et elle a été arrêtée !» a lancé Bundy aux quatre ou cinq flics qui se tenaient dans l’allée à monter la garde devant la maison de leur collègue. «Complètement inapproprié.» Bundy faisait référence à l’arrestation qui eut lieu plus tôt ce jour-là, de Sara Walton Brady, une éminente “anti-vaccins” de l’Idaho (oh non ! Pas une de ces personnes qui pense détenir des droits sur son propre corps et ce qu’il contient !?) qui a organisé une protestation contre une aire de jeux Meridian fermée en raison de mesures prises par la ville pour ralentir la propagation de covid-19.

Tyrants Arrest Mother At Park In Front Of Kids. Protesters Gather Outside Cops House. Idaho. [Des tyrans arrêtent une mère au parc devant des enfants. Les manifestants se rassemblent devant la maison des flics – Idaho.]

 

Vidéo publiée par Mass Accountability, le 23 avril 2020.

«Remarquez comment, maintenant, ceux qui résistent à la tyrannie, aux vaccinations forcées et veulent tout simplement que leurs droits à la liberté accordés par Dieu soient respectés sont diabolisés comme des anti-vaccins”. Eh bien, si c’est ce qu’ils veulent appeler ceux d’entre nous qui refuseront les vaccins forcés de Bill Gates, tant pis. Les médias perdent le contrôle de la narrative qu’ils ont déroulée pour le gouvernement. Tout s’écroule sous leurs pieds et c’est la raison pour laquelle ils redoublent d’efforts. Ils veulent que les masses subissent un lavage de cerveau et soient incapables de penser par elles-mêmes.»

Ceux qui font leurs propres recherches et pensent par eux-mêmes sont désormais la cible des médias grand public et des gouvernements qu’ils soutiennent. Mais de plus en plus de gens rejettent la notion de classe dirigeante et leurs marionnettes manipulatrices et lessiveuses de cerveaux des médias.

Ammon Bundy au domicile du gouverneur de l’Idaho, Brad Little :

 

«Les gens ne vous permettront pas de continuer dans cette veine très longtemps !  lance Bundy aux flics dans la vidéo. Vous n’irez pas dans les parcs arrêter des gens ! Vous n’irez pas dans les parcs pour arrêter des mères, et vous n’irez nulle part pour nous arrêter pour le simple fait que nous exercions nos droits.»

Bundy a raison, ce sont les médias traditionnels et le gouvernement qui sont du mauvais côté de l’Histoire. Le peuple ne tolérera plus la tyrannie très longtemps. Même après la fin de cette arnaque au covid-19, la désobéissance civile et la résistance au gouvernement ne vont pas s’arrêter. Les gens ont enfin compris qui est l’ennemi et plus les médias tenteront de rejeter la faute sur ceux qui promeuvent la liberté, plus les gens se réveilleront quant à ce que leur ont fait les tyrans.

La liberté n’est plus négociable et les gens du monde entier se rendent compte qu’ils ont des droits humains fondamentaux longtemps niés par les dirigeants, les élitistes et ceux qui veulent les asservir. Mais l’agenda de la classe dirigeante échoue en ce moment, sous nos yeux.

Traduit de l’anglais par BibiCabaya (24 avril 2020).

SHTF Plan a contribué à cet article et propose des nouvelles alternatives, des commentaires et des informations sur la préparation.

Partagé par Before It’s News https://beforeitsnews.com/survival/2020/04/people-surround-the-house-of-cop-who-arrested-idaho-mother-in-park-2752714.html, publié le jeudi 23 avril 2020.

Source : SHTFplan https://www.shtfplan.com/headline-news/people-surround-the-house-of-cop-who-arrested-idaho-mother-in-park_04232020


La clé est de se montrer solidaires entre nous face aux agents de la Matrice. C’est de cette façon qu’ils reculeront.

Extraits de la vidéo :

Une femme fait remarquer que les gens sont “autorisés” à aller dans les supermarchés, des espaces clos, et à toucher à tous les articles (supposément couverts de virus) alors qu’on leur interdit d’aller dans les espaces verts et naturels… ce qui n’a aucun sens.

Ammon Bundy (aux policiers) : «Les gens ne vous permettront pas de continuer dans cette voie très longtemps ! Vous n’irez pas dans les parcs arrêter des gens, vous n’irez pas dans les parcs pour arrêter des mères, et vous n’irez nulle part pour nous arrêter pour le simple fait que nous exercions nos droits. Vous N’AVEZ PAS ce droit. Vous avez des limites et nous ne resterons pas les bras croisés à vous regarder arrêter des gens dans des parcs ou dans des églises ou dans sur des lieux de travail. Nous ne permettrons pas que cela se produise, cela ne peut tout simplement pas se produire.»

L’homme en chemise blanche : «Allons-nous laisser nos droits nous être enlevés ?»

La foule : «Nooonnn !!!»

L’homme en chemise blanche : «Allons-nous permettre aux pouvoirs en place d’abuser d’autorité sur le peuple ?»

La foule : «Nooonnn !!!»

L’homme en chemise blanche : «Ou allons-nous nous battre pour nos droits ?»

La foule : «Ouuiii !!!»

Ammon Bundy : «Nous avons le droit, n’importe qui a ce droit, de déposer une requête pour exiger le redressement des torts de quiconque travaille pour le gouvernement, or le policier travaille pour le gouvernement…»

Après quelques échanges amiables, un des policiers qui montaient la garde devant la maison du collègue fautif a accepté de remettre la requête à ce dernier – qui n’a pas ouvert la porte pour la réceptionner – et l’a collée sur la porte du policier coupable, ce qui revient à dire qu’il est réputé l’avoir reçue.

BibiCabaya : «Bien joué, les gars !»

*

*

*

*

*

 

 

2 commentaires

  1. […] Quand la police qui travaille et protège des CRIMINELS s’en prend à l’un de nous, nous devons immédiatement réagir pour y mettre un terme et non la regarder faire désemparés. Elle finira par comprendre que quand elle s’attaque à un membre du peuple, c’est au peuple entier qu’elle s’attaque. Nous devons nous montrer solidaire car c’est ainsi que nous mettrons fin à ses abus (Un pour tous et tous pour un !). […]

  2. […] Il faut rapidement organiser des milices locales de voisinage pour se protéger mutuellement car quand les «brigades» (y compris militaires) viendront frapper à notre porte, il faudra les EMPÊCHER d’emmener qui que ce soit dans leurs camps de concentration (renommés centres de quarantaine). Il faut être plusieurs pour le faire. Un pour tous et tous pour un. […]

Les commentaires sont fermés.